Cyclosport-cyclocross

Agenda de l'Ufolep 89

lmmjvsd
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Règlements & Santé

Pour pratiquer la compétition cycliste, il faut être en bonne santé. Même si le certificat médical de non contre-indication à la pratique du cyclisme n'est plus obligatoire tous les ans, il est recommandé de bien se faire suivre médicalement. Et pourquoi pas un test d'effort après 50 ans, chaque année chez un cardiologue spécialisé en sport ?

Surveillez régulièrement votre pression artérielle  https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Le-coeur/la-tension-arterielle

La valeur normale de la pression artérielle est de 120/80


Si vous avez plus de 50 ans, vous pouvez suivre, vous même, votre pression artérielle chaque mois avec un tensiomètre acheté dans le commerce, 20 euros à 100 euros ( 3 mesures le matin et 3 mesures le soir, faire ensuite la moyenne)

N'oubliez-pas d'investir également dans une ceinture cardiofréquencemètre reliée à votre téléphone ou à votre GPS. Elle  donne ainsi une idée de l'effort fourni lors d'un exercice (course à pied ou cyclisme ou autre)

Règlement national

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir  le dernier règlement national, onglet règlements     https://www.ufolep-cyclisme.org/


Quelques extraits du règlement national

A-2 / CONTROLES MEDICAUX 


Référence au Règlement Disciplinaire de l'UFOLEP relatif à la lutte contre le dopage humain (voté lors de l'AG de Chartres le 12.04.2008. 

L'usage des stimulants et produits dopants est interdit. Afin de sauvegarder la santé des sportifs, des contrôles peuvent être effectués, sans préavis, à tout moment, après un entraînement, lors d'une épreuve ou d'un championnat, par un médecin mandaté par le Ministère de la Jeunesse et des Sports ou l'une de ses Directions régionales. 

Le contrôle se déroule actuellement sous la forme d'un prélèvement d'urine dont les échantillons sont expédiés, pour analyse, au Laboratoire National de Lutte contre le Dopage. 

Fiche n°2 Règlements Nationaux Cyclosport - CLM - Cyclocross 

Il appartient à chaque sportif de s'assurer, à l'issue d'une épreuve, s'il y a ou non, contrôle et s'il a été retenu pour subir celui-ci. Les coureurs sont convoqués aux contrôles à l'aide d'un formulaire de notification. L'organisateur est tenu de fournir au moins une escorte pour chaque coureur devant se soumettre à un contrôle. L'escorte restera à proximité du coureur, l'observera en permanence et l'accompagnera au poste de contrôle. Si aucune escorte n'est présente, le coureur se rendra immédiatement au poste de contrôle anti-dopage. L'absence d'une escorte ne pourra en aucun cas justifier le fait que le coureur ne se soit pas présenté dans les délais au poste de contrôle anti-dopage.  

L'organisateur est tenu de prévoir, pour le bon déroulement du contrôle médical, un local adéquat composé de trois pièces distinctes, la première pour l'attente, la seconde pour les opérations administratives et la troisième pour le prélèvement, avec toilettes et eau courante. Outre table et chaises, l'organisateur doit prévoir de déposer dans la pièce pour le prélèvement, des bouteilles d'eau minérale capsulées, en quantité suffisante. En cas de contrôle positif, la Commission Nationale de lutte contre le dopage de 1e Instance de l'UFOLEP sera saisie du dossier.  

A-3 / L'A.U.T. (Autorisation accordée pour Usage Thérapeutique). Pour qu'elle soit valable, une AUT doit respecter la procédure de déclaration en vigueur. Référence - Article 2-Chapitre IV du Règlement disciplinaire de lutte contre le dopage humain. Aux termes de l'article L.232.2 du même code : « Si le praticien prescrit des substances ou des procédés dont l'utilisation est interdite en application de l'article L.232.9, le sportif n'encourt pas de sanction disciplinaire s'il a reçu une autorisation, accordée pour usage à des fins thérapeutiques, de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage. Cette autorisation est délivrée après avis conforme d'un comité composé de médecins placé auprès d'elle. Lorsque la liste mentionnée à l'article L.232.9 le prévoit, cette autorisation est réputée acquise dès réception de la demande par l'agence, sauf décision contraire de sa part. Toute demande d'AUT doit être adressée directement à l'Agence Française de Lutte contre le Dopage.


Page rédigée par Gilbert LAYER
Dernière mise à jour le 23 Août 2019

Actualités

L'UFOLEP de l'Yonne organise sa deuxième réunion de rentrée à destination de l'ensemble des associations affiliées le 6 septembre à 18h30 à l'école Marcel Pagnol à Migennes (émarge...
Lire la suite
Dans un contexte de transition numérique, nos outils et pratiques évoluent. Webaffiligue devient progressivement l'outil unique d'affiliation de la Ligue de l'enseignement. Cette évolution donne la possibilité aux associat...
Lire la suite